Un projet de parcours d'hébertisme monté par des jeunes

Un projet de parcours d'hébertisme monté par des jeunes

24 août 2016  / par Jasmin Tremblay


Le Carrefour jeunesse-emploi comté Roberval (CJE) a tenu, le mardi 23 août 2016 à son point de service de Dolbeau-Mistassini, une conférence de presse afin de souligner le mandat réalisé cet été par l’équipe du  projet Volontariat, soit favoriser le déploiement d’un parcours d’hébertisme au parc de la Pointe-des-Pères par la production de documents qui orienteront la réalisation du parcours.

Avant même la formation de l’équipe de volontaires, la première étape fut de rencontrer des partenaires locaux afin que ceux-ci puissent proposer des projets stimulants et réalisables lors de l’été 2016. De la multitude de projets suggérés, le CJE a sélectionné les trois qui étaient le plus fortement liés aux saines habitudes de vie, à la participation citoyenne et au développement des compétences génériques transférables à l’emploi.

L’objectif du volet Volontariat, issu de l’expérimentation Créneau Carrefour jeunesse, est de favoriser le volontariat et l’engagement des jeunes dans des projets d’utilité collective à valeur ajoutée pour les milieux, et stimuler l’engagement social et citoyen des jeunes. C’est ainsi que le projet retenu permet de mettre en valeur l’apport des jeunes à la communauté et de valoriser leur implication dans le milieu.

Les premiers pas

Afin d’être collé le plus possible aux intérêts des jeunes adultes du milieu, un groupe de contrôle, composé de résidents de Dolbeau-Mistassini âgés de 18 à 29 ans, a été mis sur pied. Les trois projets précédemment retenus ont été présentés aux membres du groupe, et c’est celui de l’élaboration du plan d’un futur parcours d’hébertisme sur le site du parc de la Pointe-des-Pères, proposé par la Société de gestion environnementale, qui a soulevé le plus d’enthousiasme.

L’hébertisme est le nom donné à la méthode d’entraînement qui consiste en divers modules disposés dans un milieu naturel, et qui a comme objectif d'exercer différentes parties du corps afin de bénéficier d’un entraînement global maximal. Le parc de la Pointe-des-Pères est un milieu naturel tout à fait propice à la mise en place d’un parcours d’hébertisme. Les sentiers Le Portage et Le Grand Pic seront les endroits dans lesquels seront installés les modules.

Les volontaires

Suite à la campagne de promotion et au processus d’entrevue, ce sont six personnes dynamiques et motivées par la réussite du projet qui composent l’équipe de volontaires. Les équipiers ont des intérêts et aptitudes complémentaires : comptabilité, dessin de bâtiment, arts et lettres, langues, programmation, etc. Voici quelques-unes de leurs motivations :
« Je veux m’impliquer. » - Francis
« J’ai le désir de partager des connaissances. » - Marilyne
« Je veux vivre une expérience d’équipe. » - Éric
« Je veux participer au développement du milieu. » - James
« J’ai envie de sortir de ma zone de confort. » - Jonathan
« Je veux participer au développement local. » - Émile-Olivier

Le développement

Dans un premier temps, l’équipe de volontaires s’est rendue au parc de la Pointe-des-Pères pour visiter les différents sentiers et a retenu un parcours d’une longueur de 700 mètres. Le fait que le parcours se situe à proximité du stationnement qui donne sur l’ancien kiosque d’information touristique renforce grandement l’aspect de l’accessibilité.

Ensuite, pour développer leurs connaissances sur les modules d’hébertisme, les volontaires ont visité un site au Mont Lac-Vert. Cela a permis de réaliser l’importance de mettre en place un affichage clair quant aux différentes indications qui guident les utilisateurs durant le parcours. L’équipe a aussi été sensibilisée à l’importance d’adopter des modules sécuritaires, afin que cette activité puisse être pratiquée par un large éventail de personnes. 

Une fois que l’équipe possédait une vision globale quant au déploiement du projet, elle s’est arrimée à M. Denis Perron, artisan ébéniste,  afin de concevoir les plans de sept modules qui pourront être montés.

Les valeurs 

Les saines habitudes de vie : Il va de soi que d’offrir gratuitement à la population un environnement favorable aux saines habitudes de vie permettra de diversifier l’offre d’endroits où s’entraîner en s’amusant, et par le fait même, de contribuer l’augmentation de l’activité physique de la communauté.

La pérennité des installations : Afin que la communauté profite d’un parcours d’hébertisme pour plusieurs années, l’équipe de volontaires a eu le souci d’intégrer des matériaux solides et durables, comme des billots massifs et du cordage résistant, lors de la conception des plans des modules. 

Le respect la nature : Les volontaires se sont fixé comme objectif de ne pas dénaturer l’environnement du parc de la Pointe-des-pères. Le respect de la flore était un enjeu majeur lors de la conception du parcours. Il est important également de ne pas endommager la nature avec des produits toxiques, raison pour laquelle le procédé de traitement pour la préservation des billots et des poutres doit être écologique.

La sécurité : La sécurité des utilisateurs du parcours a fait partie intégrante du développement du projet. Tous les modules proposent des expériences qui permettront un entraînement global, sans compromettre l’intégrité des personnes qui en bénéficieront. Pour l’installation éventuelle des modules, l’équipe de volontaires a ciblé des zones dégagées, en bordure du sentier. De plus, chaque module a été pensé afin que les utilisateurs se retrouvent à une hauteur faible. En cas de chute, un coussin de protection naturelle encadre chacun des modules.

Un résultat de haute qualité

La qualité des documents produits par l’équipe de volontaires est indéniable. En plus d’avoir fourni de précieux renseignements tout au long du projet, M. Fabien Maltais, kinésiologue, a réalisé une analyse du parcours, dont voici la conclusion : «… les nombreuses aptitudes travaillées dans le parcours permettent aux jeunes et moins jeunes d’y trouver leur compte. En effet, le parcours contribue à développer la condition motrice, les habiletés sportives fondamentales et le savoir-faire physique des jeunes dans un contexte de jeu et de divertissement. Pour les adultes, le parcours contribue au maintien de la santé et des saines habitudes de vie, en plus de contribuer à l’amélioration de la capacité fonctionnelle des personnes de 55 ans et plus. De plus, l’ensemble du projet est en phase avec les nouvelles tendances visant à générer des environnements favorables à la santé ».

Il va sans dire que l’équipe de volontaires, par sa fierté et son engagement à laisser à la communauté dolmissoise un parcours d’hébertisme de grande qualité, aura été en mesure de structurer adéquatement les fondations du projet. Les volontaires avaient une faim pour l’implication, et nul ne doute que l’édition 2016 du projet Volontariat aura été en mesure de les rassasier.

Afin de favoriser le déploiement du parcours d’hébertisme, les documents, tels que le plan du parcours, les plans des modules, ainsi qu’un document qui renseigne quant à l’orientation du projet, ont été remis à la Société de gestion environnementale de Dolbeau-Mistassini, dans l’objectif de la phase II.

                           Le groupe de volontaires entouré de Jasmin Tremblay, intervenant, Luc Simard,

                           directeur général de la SGE, Denis Perron, artisan ébéniste, et Isabelle Coulombe,

                           directrice du CJE.

 

 

 

.