Le Premier ministre du Québec en visite au CJE

Le Premier ministre du Québec en visite au CJE

22 mars 2016  / par L'équipe du Carrefour jeunesse-emploi comté Roberval


Les jeunes du CJE rencontrent Philippe Couillard, député de Roberval au Carrefour jeunesse-emploi à Saint-Félicien

L’équipe du Carrefour jeunesse-emploi comté Roberval (CJE) a reçu la visite, le 21 mars, du député de Roberval, premier ministre du Québec et responsable des dossiers jeunesse, monsieur Philippe Couillard. Les jeunes du projet Jeunes en action ont pu témoigner de l’importance de l’accompagnement et des services offerts au CJE, et la direction a eu la possibilité de discuter des enjeux actuels, notamment concernant l’accessibilité des services des CJE à tous les jeunes.

Le président du conseil d’administration, monsieur Johnatan Doucet, a tenu à remercier le député d’avoir répondu à l’invitation qui lui avait été acheminée. « Nous sommes heureux qu’il ait accepté de se déplacer pour nous voir, connaissant son emploi du temps très chargé. Sa visite au CJE lui a permis de s’imprégner de la réalité des CJE et de rencontrer des jeunes participants. Nous avons constaté une bonne écoute de sa part et les échanges sur les enjeux se sont faits avec de l’ouverture. Nous lui avons également souligné que 75 % de nos administrateurs ont moins de 35 ans », souligne monsieur Doucet.

Quant à elle, madame Isabelle Coulombe, directrice du CJE, a démontré au premier ministre le rôle pivot que joue le CJE auprès des jeunes, en lien avec les différentes ressources du milieu. L’expertise jeunesse détenue par le CJE est unique à sa communauté et il devient un milieu de vie pour les jeunes qui y sont accompagnés, tout en contribuant à la mise en place d’un filet de sécurité, notamment autour des jeunes plus à risque.

Madame Coulombe a rappelé au premier ministre l’importance que tous les jeunes aient accès aux services d’aide à l’emploi, qu’importe leur statut : « Le marché du travail a besoin de travailleurs compétents et formés et le portrait actuel démontre qu’il y a encore trop de jeunes sous-scolarisés. Notons également les étudiants des collèges et universités qui cherchent un emploi à temps partiel ou estival, les étudiants internationaux et les jeunes en emploi. Ils ont besoin d’accompagnement pour une recherche d’emploi efficace et les entreprises ont besoin de cette main-d’œuvre. Tous les jeunes doivent être mis à contribution et le Québec ne peut se permettre d’exclure un seul jeune », affirme madame Coulombe.

Madame Coulombe a également fait valoir l’importance de consolider le financement afin d’assurer une prestation de services à l’ensemble des jeunes du vaste territoire du comté Roberval. Le CJE déploie ses services dans trois localités, soit à Roberval, Saint-Félicien et Dolbeau-Mistassini. « Le maintien de nos infrastructures est essentiel si on veut être le plus près des jeunes possible. Nous avons un très grand territoire à desservir et il n’y pas de service de transport en commun. Cette réalité s’ajoute à la réalité des jeunes qui sont souvent sans moyen de transport et avec de faibles revenus, demeurant loin des services. »

Rappelons que la raison d’être des carrefours jeunesse-emploi est leur clientèle, soit les jeunes âgés de 16 à 35 ans qui désirent intégrer le marché du travail ou retourner aux études. C’est lorsque la situation économique subit un ralentissement que nous agissons comme moteur pour redonner espoir à la jeunesse et en leur avenir dans la région. Notre mission est d’accompagner les jeunes adultes dans leur insertion socioprofessionnelle en les guidant dans leur cheminement vers l’emploi, les études ou un projet professionnel. 

.