Ces jeunes qui influencent le taux de participation électorale...

Ces jeunes qui influencent le taux de participation électorale...

9 novembre 2015  / par Marie-Ève Roy


« Il est prouvé qu’un jeune qui va voter dès qu’il a l’âge est susceptible de conserver cette habitude toute sa vie. »

Nous venons de vivre la campagne électorale la plus longue dans l’histoire du pays. 78 jours pour être exact. 78 jours au cours desquels les citoyens ont eu à s’informer sur les enjeux du gouvernement canadien et sur les plateformes des différents partis politiques. Pourquoi? Tout simplement pour aller voter le jour du scrutin et ce, en toute connaissance de cause.

Les résultats n’étaient pas si mal : 68,49 % de taux de participation, comparativement à 61,1 % lors de l’élection fédérale de 2011. Une amélioration certes, mais peut-on affirmer qu’il s’agit d’une bonne nouvelle pour notre démocratie alors que seulement les deux tiers des citoyens inscrits sur la liste électorale ont exercé leur droit de vote?

Selon le site Internet democratie.ca, c’est le faible taux de participation des jeunes qui influence grandement ce taux peu reluisant. En effet, l’étude à laquelle le site fait référence indique que « le taux de participation des jeunes aux élections fédérales est en baisse depuis le début des années 1970, une tendance qui se répercute sur le taux de participation global ».

Heureusement, il est aussi mentionné que le taux de participation augmente graduellement en fonction de l’âge, allant de 38,8 % chez les 18-24 ans à 75,1 % chez les 65-74 ans, ce dernier groupe étant celui qui vote le plus.

Par ailleurs, selon une étude publiée sur le site Internet Inspirer la démocratie, « le taux de participation des électeurs qui peuvent voter pour la première fois a chuté au fil du temps ». Or, il est prouvé qu’un jeune qui va voter dès qu’il a l’âge est susceptible de conserver cette habitude toute sa vie.

Un autre consensus au sein de la communauté scientifique est qu’une part substantielle de jeunes électeurs se présentent aux urnes dépourvus des outils nécessaires pour prendre une décision éclairée.

Voilà deux constats importants : le faible taux de participation des jeunes et leur manque de connaissances sur la politique.

La Table locale en participation citoyenne du comté Roberval s’est donc penchée sur ces deux enjeux majeurs pour mener ses actions dans le cadre de la récente campagne électorale.

En effet, c’est tout un plan d’action qui a été mis en œuvre afin d’accroître les connaissances des jeunes citoyens sur la politique fédérale et ainsi, stimuler leur participation électorale.

Les ateliers de sensibilisation « J’entreprends ma citoyenneté » ont d’abord été offerts à des groupes ciblés au Carrefour jeunesse-emploi comté Roberval. L’objectif était d’informer les participants sur les enjeux du gouvernement fédéral et des dossiers associés pour qu’ils se rendent compte que plus on est informé, plus on est apte à faire un choix éclairé. Dans un deuxième temps, ces jeunes ont été accompagnés au bureau de scrutin le plus près de chez eux afin qu’ils puissent exercer leur droit de vote. Pour plusieurs d’entre eux, il s’agissait là de leur première expérience.

Une soirée de type 6 @ 8 grand public a également été organisée afin de sensibiliser les jeunes de 18 à 35 ans, mais aussi l’ensemble de la population à l’importance d’exercer son rôle de citoyen. Deux activités étaient au menu, l’une donnant de l’information sur les enjeux et champs de compétence du gouvernement fédéral et l’autre, qui visait à faire discuter les participants entre eux sur ce qu’ils venaient d’apprendre. Le tout se terminant par une soirée d’improvisation à saveur politique avec le Ligue d’improvisation dolmissoise.

Finalement, pour conclure cette campagne, un visionnement de la soirée électorale s’est déroulé le 19 octobre dernier. Cette activité se voulait un rassemblement de gens intéressés par la politique et les résultats électoraux pour qu’ils puissent partager entre eux ce moment, le tout dans une ambiance conviviale.

Au total, ce sont une cinquantaine de personnes qui ont été touchées par ses activités dans le comté Roberval, cinquante jeunes qui peut-être, ont développé un intérêt plus grand envers la politique canadienne et qui feront l’effort d’aller voter dans quatre ans. 

.